logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/10/2011

BIOÉTHIQUE: CONFÉRENCE DE Mgr d'ORNELLAS

16:33 Publié dans SANTÉ | Commentaires (0)

11/07/2011

LES AMIS D'ÉLÉONORE

 




Les Amis d'Eleonore - HQ par Webeleo

10:33 Publié dans SANTÉ | Commentaires (3)

06/07/2011

LA "DMLA" ET VOUS...


Lire la suite

18:23 Publié dans SANTÉ | Commentaires (0)

LA "DMLA" ET VOUS...

6 JUILLET 2011 : TRAITEMENT DE LA « DMLA »

6 juillet 2011

INJECTION DE LUCENTIS À UN MALADE DE LA DMLA

Savez-vous ce qu’est la DMLA? Je ne vous le souhaite pas, car j’en connais les inconvénients depuis plus de 3 ans… DMLA signifie « Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age ». Il s’agit d’une affection de la vue, précisément d’une usure de la « macula », cette zone de l’oeil où aboutit le nerf optique qui transforme les signaux visuels en signaux électriques pour les conduire au cerveau… Une récente étude de « La Croix » explique qu’aujourd’hui deux traitements sont en concurrence, mais un seul, le plus coûteux , et de loin (il consiste en injections intra-vitréennes, et chaque ampoule, à usage unique, coûte 1093 € !), est autorisé par l’Agence du médicament en France… Un autre remède existe, qui n’est pas destiné, à l’origine, à traiter la DMLA mais des cancers… Et il coûte … 35 fois moins cher que l’autre, tout en obtenant des résultats identiques : sera-t-il un jour autorisé en France? Tel est le débat qui se poursuit entre les ophtalmologues et la Sécurité Sociale!

Ci-dessous, le témoignage, paru dans « La Croix », d’une personne âgée atteinte de cette maladie -  et quelques indications sur les variantes de la DMLA.

(L’auteur de ce Blog souscrit à 100%

 

à ce que dit Mme LEROY ci-dessous,

 

dans « La Croix »)


MARIE LEROY

78 ans, Montpellier

« Mener une vie la plus normale possible »

«‑J’ai toujours été très bien suivie pour mes yeux. Tous les ans, j’allais chez mon ophtalmologue. Il a diagnostiqué ma DMLA en 2004. Je ressentais alors une petite gêne, notamment pour conduire. Pendant deux ans, j’ai eu des traitements qui ont eu un petit eff­et mais rien d’extraordinaire. Dès que le Lucentis a été autorisé (en 2007), j’ai été traitée avec. Au départ, on m’a fait une série de trois injections dans l’oeil à un mois d’intervalle. Depuis, j’ai régulièrement des injections plus ou moins espacées dans le temps. Celles-ci se font à la clinique. Je ne peux pas dire que j’y vais d’une grande gaieté de coeur. C’est stressant et je suis bien contente une fois que je suis sortie. Mais je dois reconnaître que ce n’est pas spécialement douloureux. On vous fait une anesthésie locale. Ensuite, une fois son eff­et est dissipé, on ressent une petite gêne, comme si on avait une poussière dans l’oeil. Mais cela passe assez vite. Ce traitement a eu des effets positifs. Certes, cela ne m’a pas permis de récupérer l’acuité visuelle qui avait été perdue. À mon âge, c’est irréversible. Mais cela a permis de stabiliser les choses. Aujourd’hui, j’ai un dixième à un oeil (qui n’est plus traité) et cinq dixièmes à un autre. Pour lire, je suis obligée de prendre une loupe. Mais je me suis habituée à ce petit handicap et j’essaie de mener une vie la plus normale possible. S’il y a un message à donner, c’est vraiment celui de l’intérêt de faire un dépistage le plus précoce possible. Autour de moi, au sein de l’association Rétina France, je vois des personnes qui ont été traitées très tardivement et qui sont aujourd’hui très handicapées dans leur vie quotidienne.‑»

RECUEILLI PAR P. B.

REPÈRES

DEUX FORMES DE DMLA

- La DMLA est une atteinte de la macula, la zone centrale de la rétine qui permet la vision centrale : lecture, conduite automobile, reconnaissance des visages… Il en existe deux formes.

- La forme « sèche » ou « atrophique » : cette forme, peu accsessible aux traitements, touche environ 80% des patients. L’évolution de la maladie est lente et permet de garder pendant assez longtemps une vue assez satisfaisante.

- La forme « humide » ou « exsudative » : elle représente environ 20 % des cas. D’évolution plus rapide, elle impose de consulter dès les premiers signes : diminution brutale de l’acuité visuelle, déformation des lignes droites, tache noire centrale… Les traitements sont d’autant plus effi­caces qu’ils sont délivrés de façon précoce..

**************************************************************************************************

18:23 Publié dans SANTÉ | Commentaires (1)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique