logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/05/2012

6 MAI 2012 : 5ème DIMANCHE DE PÂQUES

 

LA VIGNE.jpg

 

 

 

 

 

 

Domingo V de Páscoa

I LEITURA

 

Leitura dos Actos dos Apóstolos

 

Naqueles dias, Saulo chegou a Jerusalém e procurava juntar-se aos discípulos. Mas todos o temiam, por não acreditarem que fosse discípulo. Então, Barnabé tomou--o consigo, levou-o aos Apóstolos e contou-lhes como Saulo, no caminho, tinha visto o Senhor, que lhe tinha falado, e como em Damasco tinha pregado com firmeza em nome de Jesus. A partir desse dia, Saulo ficou com eles em Jerusalém e falava com firmeza no nome do Senhor. Conversava e discutia também com os helenistas, mas estes procuravam dar-lhe a morte. Ao saberem disto, os irmãos levaram-no para Cesareia e fizeram-no seguir para Tarso. Entretanto, a Igreja gozava de paz por toda a Judeu, Galileia e Samaria, edificando-se e vivendo no temor do Senhor e ia crescendo com a assistência do Espírito Santo. Palavra do Senhor.

 

SALMO RESPONSORIAL

 

Refrão: Eu Vos louvo, Senhor, na assembleia dos justos.

 

Cumprirei a minha promessa na presença dos vossos fiéis. Os pobres hão-de- comer e serão saciados, louvarão o Senhor os que O procuram: vivam para sempre os seus corações.

 

Hão-de lembrar-se do Senhor e converter-se a Ele todos os confins da terra; e diante d’Ele virão prostrar-se todas as famílias das nações. Só a Ele hão-de adorar todos os grandes do mundo, diante d’Ele se hão-de prostrar todos os que descem ao pó da terra.

 

Para Ele viverá a minha alma, há-de servi-l’O a minha descendência. Falar-se-á do Senhor às gerações vindouras e a sua justiça será revelada ao povo que há-de- vir: «Eis o que fez o Senhor».

 

LEITURA II

 

Leitura da Primeira Epístola de São João

 

Meus filhos, não amemos com palavras e com a língua, mas com obras e em verdade. Deste modo saberemos que somos da verdade e tranquilizaremos o nosso coração diante de Deus; porque, se o nosso coração nos acusar, Deus é maior que o nosso coração e conhece todas as coisas. Caríssimos, se o coração não nos acusa, tenhamos confi ança diante de Deus e receberemos d’Ele tudo o que Lhe pedirmos, porque cumprimos os seus mandamentos e fazemos o que Lhe é agradável. É este o seu mandamento: acreditar no nome de seu Filho, Jesus Cristo, e amar-nos uns aos outros, como Ele nos mandou. Quem observa os seus mandamentos permanece em Deus e Deus nele. E sabemos que permanece em nós pelo Espírito que nos concedeu. Palavra do Senhor.

 

EVANGELHO

 

Evangelho de Nosso Senhor jesus Cristo segundo São joão

 

Naquele tempo, disse Jesus aos seus discípulos: «Eu sou a verdadeira vide e meu Pai é o agricultor. Ele corta todo o ramo que está em Mim e não dá fruto e limpa todo aquele que dá fruto, para que dê ainda mais fruto. Vós já estais limpos, por causa da palavra que vos anunciei. Permanecei em Mim e Eu permanecerei em vós. Como o ramo não pode dar fruto por si mesmo, se não permanecer na videira, assim também vós, se não permanecerdes em Mim. Eu sou a videira, vós sois os ramos. Se alguém permanece em Mim e Eu nele, esse dá muito fruto, porque sem Mim nada podeis fazer. Se alguém não permanece em Mim, será lançado fora, como o ramo, e secará. Esses ramos, apanham-nos, lançam-nos ao fogo e eles ardem. Se permanecerdes em Mim e as minhas palavras permanecerem em vós, pedireis o que quiserdes e ser-vos-á concedido. A glória de meu Pai é que deis muito fruto. Então vos tornareis meus discípulos». Palavra da salvação.

 

ORAÇÃO DOS FIÉIS

 

Irmãos: O Senhor disse-nos hoje no Evangelho, que, se permanecermos n’Ele e Ele permanecer em nós, nos será concedido o que pedirmos. Confi antes nesta palavra de Jesus, apresentemos a Deus Pai as nossas súplicas, dizendo cheios de esperança:

 

R. Ouvi-nos, Senhor.

 

1. Por todos os fiéis da santa Igreja, para que permaneçam unidos a Jesus e dêem frutos para glória de Deus Pai, oremos, irmãos.

 

2. Por aqueles que proclamam o Evangelho e procuram levá-lo a toda a parte, para que cresça o número dos que os escutam, oremos, irmãos.

 

3. Pelos pais cristãos e pelos seus filhos, para que creiam em Jesus e no que Ele disse e se amem uns aos outros em verdade, oremos, irmãos.

 

4. Pelas comunidades das irmãs contemplativas, para que louvem sem cessar o nosso Deus e sejam ouvidas em tudo aquilo que Lhe pedem, oremos, irmãos.

 

5. Por todos nós aqui reunidos em assembleia, para que a Ceia do Senhor que celebramos nos recorde que sem Ele nada podemos fazer, oremos, irmãos.

 

OREMOS. Senhor nosso Deus, que conheceis a vinha que nós somos e cuidais dela como um bom agricultor, fazei-nos permanecer em Jesus Cristo e produzir muito fruto para glória do vosso santo nome. Por Nosso Senhor.

 

 

 

jkjkjkjk

 

HOMÉLIE EN FRANÇAIS

 

 

5ème dimanche de Pâques

 

 

L’évangile de dimanche dernier nous parlait du bon Berger. Aujourd’hui, le Christ utilise l’image de la vigne. Dans le texte de ce jour, il ne s’agit pas d’un vignoble mais d’un seul plant. Dans les pays orientaux, certains ceps pouvaient être gros comme des arbres, si bien qu’on pouvait aller se reposer dessous. C’est cette image que Jésus utilise pour nous parler de lui et de nous. Il y a dans cet évangile un message de la plus haute importance qui nous concerne tous.

 

La véritable vigne c’est Jésus. Son Père est le vigneron. Les disciples sont des sarments. Ces derniers ne pourront porter du fruit que s’ils demeurent rattachés au cep. C’est pour nous que Jésus ajoute : « Ce qui glorifie mon Père c’est que vous portiez du fruit en abondance. » Ces fruits que Dieu attend de nous c’est d’abord notre amour de tous les jours pour tous ceux et celles qui nous entourent. C’est une attention toute particulière aux petits, aux pauvres, aux exclus qui sont de plus en plus nombreux en cette période de crise. Nous ne devons jamais oublier qu’ils ont la première place dans le cœur de Dieu. Si nous les rejetons, nous nous coupons de Jésus lui-même.

 

Nous chrétiens, nous sommes associés au Christ par la foi et par le baptême. Nous sommes envoyés par lui pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres, pour être les témoins et les messagers de son amour auprès de tous ceux qui nous entourent. Cette mission ne pourra porter du fruit que si nous sommes reliés au Christ comme le sarment est relié au cep. « Demeurez en moi comme moi je demeure en vous », nous dit Jésus. Demeurer cela signifie habiter quelque part et y rester. Nous chrétiens, nous sommes des hommes et des femmes demeurent dans le Christ et qui l’accueillent dans leur vie. En étant reliés à lui comme le sarment au cep de vigne, nous recevons la sève qui nous fait vivre, celle de son amour. Cet amour, nous le recevons de Dieu pour le transmettre aux autres tout au long de la semaine.

 

L’évangile nous dit que pour produire du fruit, la vigne a besoin d’être taillée. A la bonne saison, le vigneron sacrifie un certain nombre de pousses latérales pour améliorer la récolte. Il accepte de perdre pour gagner. Ces images empruntées à l’art du vigneron nous rappellent plusieurs paroles de Jésus que nous retrouvons tout au long des évangiles.

 

En effet, de nombreux textes nous parlent de renoncement, de rupture. Quand Jésus appelle des disciples, ces derniers doivent tout laisser derrière eux. Au jeune homme riche qui lui demande ce qu’il doit faire pour avoir en héritage la Vie éternelle, Jésus répond : « Va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi. » (Marc 10) Un autre jour, il recommande à ses disciples de prendre la dernière place pour être premiers. A plusieurs reprises, il les met en garde contre le danger des richesses. Nous convertir à Jésus Christ c’est nous libérer de toutes ces chaînes qui nous empêchent d’aller à lui. L’évangile est une rude école d’émondage, il nous invite à pratiquer des coupes sombres dans nos vies, à nous libérer de notre orgueil et de notre égoïsme, à nous désencombrer du superflu qui nous paralyse.

 

Si nous acceptons tous ces renoncements, c’est en vue d’un bien supérieur. Ce qui est premier dans l’image de la vigne c’est que la sève puisse circuler. C’est elle qui alimente les sarments porteurs de raisins. Elle irrigue tout l’organisme de la vigne. Les sarments coupés n’ont plus de sève. Ils dépérissent et on les brûle. Pour l’évangile, la sève c’est le lien vital qui relie les disciples au Maître. C’est cela qui nous permet de demeurer en Jésus et de porter du fruit. Ceux qui se coupent de lui vont à la dérive. Ceux qui restent reliés à lui bénéficient du ressourcement permanent assuré par la sève. Nous porterons du fruit en écoutant Dieu, en ayant foi en Jésus, en observant les commandements, en étant serviteurs, en priant, en accueillant l’Esprit Saint.

 

Pour cette mission, nous ne sommes pas seuls ; nous sommes enracinés dans une communauté qui s’appelle l’Église. Rappelons-nous ce qui s’est passé pour l’apôtre Paul : Il a été un grand prédicateur de l’évangile. Mais tout cela n’a été possible que parce qu’il était en communion avec le groupe des apôtres et envoyé par eux. C’est parce qu’il était en communion avec le Christ et avec la communauté des chrétiens que sa mission a pu porter du fruit. Ce qui fait la valeur d’une vie, ce n’est pas les belles paroles mais l’amour mutuel, les gestes de partage, d’accueil et de solidarité.

 

Chaque dimanche, nous nous rassemblons en Eglise pour nous nourrir de la Parole de Dieu et de l’Eucharistie. Le Christ est là présent : Il rejoint les communautés réunies en son nom. La prière que nous lui adressons nous invite à nous tenir debout devant lui. C’est auprès de lui que nous puisons la force de prendre part à la lutte contre le mal et le malheur des hommes. Dieu accueille notre prière et il nous envoie l’Esprit Saint en vue de cette mission. Demandons-lui qu’il nous garde reliés à lui pour que notre mission porte les fruits qu’il attend de nous.

 

D’après diverses sources

 

Abbé Jean Compazieu (http://dimancheprochain.org/)

 

 

ppppppppppppppp

 

10:00 Publié dans RELIGION | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour Père Gabriel comment allez vous? mais vous ne répondez pas...................
je ne sais même pas si vous recevez ces commentaires...
je vous espère donc au mieux, avez vous un peu de printemps chez vous? ici au nord de Paris la Picardie le temps est gris, ce printemps qui avait commencé si chaud, avec la peur d'une grande sécheresse... je ne savais pas pour la vigne, vous expliquez bien, je me suis demandé, mais pourquoi met il du raisin? ce n'est pas la saison
il m'a fallu tout lire
vous nous mettez à rude épreuve avec cette longue lecture
alors qu' a moi, l'on me dit que mes notes et commentaires sont trops longs
que disent nos amis blog50 des vôtres ? rien surement
ils n'oseront pas, pour moi si
mes amitiés
Catherine

Écrit par : LADY CATHERINE | 06/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique