logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/02/2012

13/02/2012: Mgr BROUWET, nouvel évêque de TARBES et LOURDES

 

Mgr BROUWET, évêque de Lourdes.jpg

Mgr Nicolas Brouwet, un citadin

pour Lourdes et les Pyrénées

 

Mgr Nicolas Brouwet a été nommé samedi par Benoît XVI évêque de Tarbes et Lourdes. À 49 ans, celui qui était évêque auxiliaire de Nanterre devient ainsi responsable de l’un des sanctuaires les plus importants du monde catholique.

 

À la tête du diocèse de Tarbes et Lourdes, où il a été nommé par Benoît XVI samedi – le 11 février, jour anniversaire des apparitions de la Vierge à Bernadette –, Mgr Nicolas Brouwet veut d’abord « fortifier les chrétiens dans la foi ». La formule n’est pas de circonstance. Celui qui était évêque auxiliaire de Nanterre (Hauts-de-Seine), aux côtés de Mgr Gérard Daucourt depuis juin 2008, montre son désir de « rendre grâce » pour ce qui existe, plutôt que de déplorer d’emblée les faiblesses structurelles de l’Église (prêtres âgés, manque de vocations).

« L’action de grâce constitue une décision spirituelle. Elle ne va pas sans combat, car il est facile d’être atteint par le défaitisme », note le plus jeune évêque de France qui succède à Mgr Jacques Perrier, atteint par la limite d’âge.

Concernant les sanctuaires de Lourdes, où il s’est souvent rendu en famille durant son adolescence, il veut d’ailleurs retenir une vision « théologique » plus que « sociologique». « Ce qui m’émerveille à Lourdes, c’est de constater que l’Église est à l’oeuvre : elle célèbre, elle annonce l’Évangile, elle se met au service des plus pauvres. Cette expérience ressource les pèlerins. » Pour rencontrer les croyants du monde entier qui viennent prier d e v a n t l a G r o t t e , Mgr Brouwet mettra à profit une bonne maîtrise des langues étrangères. Il devra aussi faire preuve de qualités managériales certaines pour gérer ce site important du catholicisme français, qui accueille chaque année environ six millions de pèlerins. Sur le plan strictement français, Lourdes se présente comme un lieu de communion des diverses sensibilités de l’Église. « Je poursuivrai l’oeuvre entreprise par mon prédécesseur, Mgr Perrier », dit celui qui avait été l’un des quatre prêtres du diocèse de Nanterre à accepter d’accompagner les fidèles attachés à la messe célébrée selon le rite de l’ancien Missel. Né en 1962 à Suresnes (Hauts-de-Seine), ce citadin qui a exercé son ministère de prêtre et d’évêque dans l’un des départements de France les plus urbanisés – 1,2 million d’habitants – est conscient qu’il va changer totalement d’univers. « Je viens d’écrire aux prêtres et diacres du diocèse leur demander de m’aider à comprendre les rythmes particuliers du monde rural », confie-t-il. Pour cet ancien élève du séminaire français de Rome, son expérience d’évêque auxiliaire lui sera précieuse. « Quand j’étais en paroisse, je m’adressais à une seule communauté que je connaissais bien. Devenu évêque, j’ai compris qu’il fallait s’adapter en permanence, partout où vous allez. »

Dans les Hautes-Pyrénées, il aura mille occasions de s’adresser à des auditoires extrêmement divers et de mettre en oeuvre sa préoccupation fondamentale pour l’évangélisation, et son souci pour « ceux qui n’ont jamais entendu parler de l’Église ».

BRUNO BOUVET (« La Croix » - 13/02/2012)

 

************************************************************************************

10:28 Publié dans RELIGION | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique