logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/11/2011

CRÉMATION OU INHUMATION?

NOVEMBRE est le Mois des Défunts aussi est-ce l'occasion de se pencher sur le fait de l'incinération (ou "Crémation"), qui tend à se généraliser... Qu'en pense l'Église Catholique : jadis opposée, elle a évolué n'y voit plus d'obstacles... Cependant, parmi les populations, les avis sont très partagés, quelle que soit la religion majoritaire.

Voici un avis motivé, tiré du n° 20 de "L'1visible".

_________________________________________________________________________________

CRÉMATION


 

(OU INCINÉRATION) :

 


 

MIEUX QU’UNE INHUMATION AU CIMETIÈRE ?

 


 


Urne Funéraire

 


À CONNAÎTRE :

L’association française d’information funéraire A.F.I.F.

www.afif.asso.fr

LE CHIFFRE : 34%

C’est le pourcentage d’obsèques par crémation en France en 2011. La législation européenne prévoit désormais l’installation de filtration pour limiter les rejets dans l’atmosphère, en raison du mercure qui se dégage.

Sources : A.F.I.F et Fédération française de crémation.

C’EST QUOI ?

La crémation, c’est l’introduction du corps, placé dans un cercueil, dans un four chauffé à 900°C. Sous l’effet de la chaleur, l’auto-combustion du corps et du cercueil dure environ une heure trente. Elle aboutit à des restes calcinés d’os, après que cercueil, chairs et vêtements ont été transformés en gaz ou en poussières évacués avec les fumées.

Obsèques. En France, le nombre de crémations augmente. Alternative à l’inhumation, cette pratique funéraire interroge sur le sens de la mort.

Cimetières saturés, crainte de l’abandon de la sépulture à l’heure de l’éclatement de la famille, coût bien inférieur à celui d’une inhumation, le fait est que plus de 30 % des Français ont choisi la crémation en 2011. L’institut Ipsos et le Credoc annoncent 50 % d’ici 20 ans. Dans une société plutôt encline à se débarrasser de la vue d’un cadavre, la crémation peut être ressentie comme une solution propre qui laisse « la terre aux vivants », selon la formule des pionniers du mouvement crématiste. Pourtant, de la fin de l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle, il n’a pas été question de crémation en Europe. À l’heure où les communes s’équipent de crematorium pour répondre à la demande croissante, que révèle cette tendance sociétale ? Du côté des raisons avancées, on entend beaucoup la crainte de voir sa sépulture abandonnée ou oubliée, d’être un poids pour ses descendants et, entre les lignes, la phobie d’être enterré vivant. Dans la balance, les religions ont-elles encore leur mot à dire ? Le catholicisme, s’il n’interdit plus la crémation depuis 1963, privilégie néanmoins l’ensevelissement des corps.

DÉNI DE LA MORT

Parmi les confessions chrétiennes, c’est le protestantisme qui est le plus tolérant avec la crémation que l’islam et le judaïsme interdisent formellement. L’hindouisme pratique la crémation comme un dernier sacrifice offert à Dieu et un rite de passage essentiel. La tendance sociologique observée depuis les années 1980 en France dessinerait donc la courbe d’un déclin de l’influence religieuse dans un contexte sociétal de déni de la mort devenue paradoxalement un marché.

Reste à s’interroger sur le devenir des cendres. Elles seront dispersées dans un jardin du souvenir, placées dans un caveau ou scellées dans un columbar ium puisqu’il est interdit désormais de conserver une urne cinéraire chez soi. Quant à la mémoire, part-elle aussi en fumée ? Interrogé sur le sujet, Patrice, 37 ans est mitigé. « Un de mes grands-pères a été incinéré. C’est clair que son souvenir s’efface sans qu’on puisse vraiment se raccrocher à quelque chose aujourd’hui. Il a fini par ne plus laisser de traces et on n’en parle déjà presque plus, alors que la mémoire de mon autre grand-père, enterré, est bien vivante et dignement célébrée dans la famille. » Face au devenir de son corps après sa mort, c’est à chaque individu de signifier de son vivant ses volontés. Rédiger un testament olographe à ce sujet est aussi un service rendu à ceux qui nous survivent car décider pour un parent défunt est souvent déroutant à un moment que l’on aimerait serein.

Magali Germain

Les raisons avancées pour choisir la crémation sont souvent la peur de l’abandon de sa sépulture et la phobie d’être enterré vivant.

3 questions à Emmanuel Pic : « Le cimetière est un dortoir » Emmanuel Pic, curé de paroisse à Dijon, a réagi au sujet de la crémation sur son blog. Selon lui, les rites funéraires permettent d’apprécier le sens qu’une culture donne à la mort.

Pourquoi les chrétiens ont-ils une préférence pour l’inhumation ? Tout rite est porteur d’un sens profond. Les rites funéraires chrétiens portent le sens chrétien de la mort, qui est l’entrée dans un sommeil dont on se réveillera à la fin des temps, et le passage vers une autre vie. L’inhumation est pratiquée en référence à la parole du Christ sur le grain de blé tombé en terre, qui doit mourir pour renaître. La position couchée évoque le sommeil. Le mot « cimetière » signifie « dortoir » en grec. La crémation, dans ce contexte, n’aide pas à donner un sens à la mort et n’évoque pas l’espérance chrétienne.

Peut-on célébrer des funérailles chrétiennes dans un crematorium ? Non, sauf exception. La cérémonie religieuse, centrée sur la résurrection des corps, a toujours lieu à l’église, en présence du corps du défunt. La crémation a lieu après. Les opérateurs funéraires oublient parfois de le préciser aux familles.

Se décomposer dans la terre ou partir en fumée, quelle différence au final ? La différence est la destruction rapide du corps, en présence de la famille - ce qui est, semble-t-il, une spécificité française, la crémation ayant lieu en privé ailleurs. Outre le traumatisme que la crémation représente pour l’entourage, l’Église catholique estime que l’inhumation met davantage en valeur le respect dû au corps à cause de la foi en la résurrection de la chair.

Propos recueillis par Magali Germain

 

**********************************************************************************************************************************

11:33 Publié dans Société | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique