logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/11/2011

33è DIMANCHE DU "TEMPS ORDINAIRE"

AUTOMNE.jpg

 

Domingo XXXIII do Tempo Comum

 

 

I LEITURA

 

Leitura do Livro dos Provérbios

 

Quem poderá encontrar uma mulher virtuosa? O seu valor é maior que o das pérolas. Nela confia o coração do marido e jamais lhe falta coisa alguma. Ela dá-lhe bem-estar e não desventura, em todos os dias da sua vida. Procura obter lã e linho e põe mãos ao trabalho alegremente. Toma a roca em suas mãos, seus dedos manejam o fuso. Abre as mãos ao pobre e estende os braços ao indigente. A graça é enganadora e vã a beleza; a mulher que teme o Senhor é que será louvada. Dai-lhe o fruto das suas mãos e suas obras a louvem às portas da cidade. Palavra do Senhor.

 

SALMO RESPONSORIAL

 

Refrão: Ditoso o que segue o caminho do Senhor.

 

Feliz de ti que temes o Senhor e andas nos seus caminhos. Comerás do trabalho das tuas mãos, serás feliz e tudo te correrá bem.

 

Tua esposa será como videira fecunda, no íntimo do teu lar; teus filhos serão como ramos de oliveira, ao redor da tua mesa.

 

Assim será abençoado o homem que teme o Senhor. De Sião te abençoe o Senhor: vejas a prosperidade de Jerusalém todos os dias da tua vida.

 

II LEITURA

 

Leitura da Primeira Epístola do apóstolo S. Paulo aos Tessalonicenses

 

Irmãos: Sobre o tempo e a ocasião, não precisais que vos escreva, pois vós próprios sabeis perfeitamente que o dia do Senhor vem como um ladrão nocturno. E quando disserem: «Paz e segurança», é então que subitamente cairá sobre eles a ruína, como as dores da mulher que está para ser mãe, e não poderão escapar. Mas vós, irmãos, não andais nas trevas, de modo que esse dia vos surpreenda como um ladrão, porque todos vós sois filhos da luz e filhos do dia: nós não somos da noite nem das trevas. Por isso, não durmamos como os outros, mas permaneçamos vigilantes e sóbrios. Palavra do Senhor.

 

EVANGELHO

 

Evangelho de Nosso Senhor Jesus Cristo segundo S. Mateus

 

Naquele tempo, disse Jesus aos seus discípulos a seguinte parábola: «Um homem, ao partir de viagem, chamou os seus servos e confi ou-lhes os seus bens. A um deu cinco talentos, a outro dois e a outro um, conforme a capacidade de cada qual; e depois partiu. Muito tempo depois, chegou o senhor daqueles servos e foi ajustar contas com eles. O que recebera cinco talentos aproximou-se e apresentou outros cinco, dizendo: ‘Senhor, entregaste-me cinco talentos: aqui estão outros cinco que eu ganhei’. Respondeu-lhe o senhor: ‘Muito bem, servo bom e fi el. Porque foste fi el em coisas pequenas, confiar-te-ei as grandes. Vem tomar parte na alegria do teu senhor’». Palavra da salvação.

 

ORAÇÃO DOS FIÉIS

 

Irmãos caríssimos: O Senhor manda-nos vigiar. Oremos uns pelos outros e por todos, para que os homens vivam dignamente, e imploremos com toda a confiança, dizendo:

 

R. Concedei-nos, Senhor, a vossa graça.

 

1. Pela Igreja, para que seja fi el em tudo a Cristo, pelos seus ministros, para que trabalhem com esperança, e pelos leigos, para que ponham os seus talentos a render, oremos, irmãos.

 

2. Pelos que vivem como se o Senhor nunca viesse e pelos que temem que Ele venha a toda a hora, para que permaneçam vigilantes mas em paz, oremos, irmãos.

 

3. Pelas mães cristãs, para que iluminem os seus lares, pelos filhos e filhas, para que alegrem os seus pais, e pelos maridos, para que sejam tementes a Deus, oremos, irmãos.

 

4. Por aqueles a quem o Senhor deu muitos dons e pelos outros a quem o Senhor deu apenas um, para que todos produzam muitos frutos, oremos, irmãos.

 

5. Pelos fiéis mais disponíveis desta assembleia, e por aqueles que dizem sempre não a tudo,

para que recordemos que os talentos são dom de Deus, oremos, irmãos.

 

Senhor nosso Deus, fazei amadurecer em cada homem os frutos da vossa bondade, para que, no último dia, todos possam recebê-los transfi gurados. Por Nosso Senhor.

 

***************************************************************************

 

 

33ème DIMANCHE (HOMÉLIE)

 

Nous voici presque arrivés au terme de l’année liturgique : dimanche prochain, la fête du Christ, Roi de l’Univers, marquera le point final de cette année « A »… et puis commencera une autre année, avec l’Avent… Il se trouve que, pour terminer l’année, l’Eglise nous fait lire, sur 3 dimanches, le chapitre 25 de St Matthieu, et plus précisément, les 3 paraboles où Jésus « parle de sa venue » : c’était le cas dimanche dernier, avec la parabole des 10 jeunes filles, ce sera le cas dimanche prochain, avec le tableau du Jugement dernier, et c’est le cas aujourd’hui, avec la Parabole des TALENTS… C’est donc sur les Talents qu’il nous faut réfléchir un peu.

- Jésus parle de sa venue : il faut savoir que le ‘retour ‘ du Christ constituait la grande espérance des premiers chrétiens… Ils pensaient que ce retour aurait lieu très vite, de leur temps… St Paul lui-même y croyait, au début de son ministère… Et cette espérance se basait sur une promesse de Jésus… Mais si Jésus avait parlé de retour, il n’avait jamais précisé de date, il avait même dit qu’il n’en savait rien ! Le « Fils de l’Homme viendra comme un voleur »… Par contre, ce qu’il ne cesse de dire, c’est qu’il faut se tenir prêt, et c’est tout l’objet de ces 3 dimanches.

- Aujourd’hui, il est donc question d’un « homme » qui part en voyage, et pour très longtemps. Avant son départ, il confie la gestion de ses biens à des « serviteurs »… Les mots employés sont à bien comprendre. L’homme qui part en voyage, c’est évidemment Jésus lui-même… Et cet homme est extrêmement riche : le mot « Talent » ne doit pas nous induire en erreur. Du temps des Romains, un Talent, c’était une mesure de poids, qui correspondait à environ 35 kg d’or pur (On se souvient de l’homme qui devait 10.000 talents à son maître : fortune incommensurable). Ici, les sommes sont plus « modestes » : il n’est question que de 5 talents, ou de 2, ou d’un seul… Mais même un seul, c’était déjà très important : 35 lingots d’or… au prix où est l’or de nos jours, on peut imaginer… Il est clair que, dans la parabole, le Talent est employé selon ce sens, le seul connu à l’époque… Par la suite, le mot a changé de sens, pour désigner les aptitudes, physiques, intellectuelles, artistiques… de chaque être humain. Nous allons y revenir…

Lorsque le Maître revient et qu’il demande des comptes à ses employés, l’important n’est pas le rendement, ni la récompense, mais l’initiative dont chacun a pu faire preuve. Les 2 premiers ont fait fructifier le capital et l’ont doublé : ils montré ce dont ils étaient capables: ils se sont montrés « serviteurs bons et fidèles »… Le 3è, saisi d’une peur injustifiée, s’est contenté de mettre son « talent » à l’abri ... et le restitue intégralement : il pense avoir fait le bon choix ! Mais au contraire, il se fait traiter de « serviteur mauvais et paresseux ».Il n’a rien fait de mal, mais il n’a pas fait le bien que son maître attendait de lui !

Et nous, dans tout cela ? La leçon est limpide : nous devons être prêts, toujours, et pour cela faire fructifier les talents reçus : tous n’ont pas reçu les mêmes, c’est évident. Mais tous, nous avons reçu de merveilleux dons de Dieu, qu’il nous faut faire fructifier ! Quels talents ? Un livre ne suffirait pas à les énumérer : l’existence d’abord, puis la vie divine, la Parole de Dieu, les qualités à développer comme les défauts à combattre… Ceci en général, mais nous pourrions préciser : don de parler, don de chanter, dons artistiques, aptitudes manuelles ou intellectuelles… Ce que chacun doit faire, c’est faire preuve d’initiative pour mettre en œuvre les dons reçus… Le St Curé d’Ars connut bien des difficultés pour étudier : cela ne l’a pas empêché de devenir le modèle des prêtres… La femme dont nous parlait la 1è lecture était surtout douée pour les travaux domestiques… mais elle y a excellé, au point que sa réputation rejaillissait sur son mari !... D’autres ne peuvent plus guère que prier et souffrir : unis à la Passion de Jésus, ils sont loin d’être inutiles ! Ce que nous devons rechercher, finalement, c’est de pouvoir entendre un jour, quand l’heure sera venue : « Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup : entre dans la joie de ton Maître ! » Partager la joie du ressuscité dans la Maison du Père, nous n’avons rien de mieux à espérer : c’est ce que je vous souhaite à tous et à toutes ! Amen !

Père G.Jeuge, Maison de Retraite de Nazareth (Orléans) - Homélie des 12/13 Novembre 2011

 

*********************************************************************************************************************************

15:51 Publié dans RELIGION | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique