logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/08/2011

LES JMJ... C'EST FINI!

Croix JMJ.jpg

PROCHAINES JMJ : RIO DE JANEIRO (BRÉSIL) - 2013

 

HOMÉLIE POUR LE 21ème DIMANCHE "ORDINAIRE"

 

MAISON DE RETRAITE DE NAZARETH (ORLÉANS)

 

« Qui est Jésus ? »    « En voilà, une question ! » … « C’est tellement évident ! » En effet, nous avons une réponse toute prête, qui nous vient spontanément, du plus lointain de notre enfance, et qui nous a été inculquée par nos parents, notre éducation, notre milieu, le catéchisme, d’innombrables sermons, les cours ou les retraites que nous avons peut-être suivis… « Jésus est le Fils de Dieu fait homme ! » : la cause est entendue, et la question ne mérite même pas d’être posée…C’est ce que vous devez penser plus ou moins, vous tous qui m’écoutez…

Et pourtant…est-ce si évident ? Nous prononçons des mots, certes, mais quel sens ont-ils vraiment pour nous ?

Pour Jésus lui-même, en tout cas, la question avait un sens… et un sens capital, car de la réponse allait dépendre le reste de sa vie terrestre, jusqu’à la Croix et la Résurrection…Et c’est pourquoi il interroge ses disciples : « Le Fils de l’Homme, qui est-il, d’après ce que disent les hommes ? » Peut-être connaît-il d’avance la réponse, et dans ce cas, sa question n’aurait comme but que d’amener ses disciples à prendre eux-mêmes position. Mais peut-être ne la connaît-il pas, car, étant pleinement homme, Jésus ne savait pas tout, contrairement à ce que l’on croit habituellement. Au fond peu importe ici.

« Le Fils de l’Homme » dont il parle est l’équivalent de « je » dans l’évangile. Jésus parlait couramment de lui à la 3ème personne, et les disciples ne s’y trompaient pas. En français, la question posée revenait à demander : « Que pense-t-on de moi dans le monde ? »

De nos jours, Jésus ferait pratiquer un sondage par un Institut spécialisé, tels que la SOFRES, l’IFOP ou autres : nos hommes politiques ne tiennent-ils pas à connaître leur cote dans l’opinion ?

Les disciples répondent comme ils peuvent, mais ils ne choisissent que les réponses bienveillantes : « Pour les uns, il est Jean-Baptiste, pour d’autres Elie ou Jérémie ou l’un des prophètes »… bref quelqu’un de très bien, dans la lignée des plus grands… Ils auraient pu ajouter : « mais certains pensent aussi que tu es un imposteur, un intrigant, un aventurier, un illuminé, voire même un possédé » : cela aussi faisait partie de ce que pensaient « les hommes », sinon comment Jésus aurait-il fini par être condamné à mort ?

Mais Jésus ne se satisfait pas de ce que pensent « les gens » ; il veut savoir ce qu’eux, les disciples, pensent de lui : « Et vous, que dites-vous ? pour vous, qui suis-je ? » Et comme vous le savez, c’est Pierre, toujours prêt à partir comme une fusée, qui s’écrie, au nom de tous : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! ». Et Jésus lui déclare que cette réponse lui a été inspirée par le Père ; il ajoute même la promesse que vous savez sur le futur de l’Eglise. Nous ne nous attarderons pas sur cette réponse de Jésus, nous réfléchirons plutôt sur la pensée « des hommes » et sur la proclamation de « Pierre »

Aujourd’hui, en cette année 2011, que pensent les hommes de Jésus ? Nous savons tous que, malgré d’imposants rassemblements comme les JMJ de Madrid, ceux qui croient que Jésus est « le Fils de Dieu » ne sont qu’une minorité. Des continents entiers ne pensent absolument rien de Jésus : ils n’en ont jamais entendu parler ! Parmi ceux qui en ont entendu parler, les avis sont très partagés : Jésus était un Juif comme les autres, , ou bien un prophète, ou encore un sage à la façon d’un Socrate ou d’un Platon… D’autres penseront même que Jésus n’a pas existé, qu’il a été inventé par Jean ou Paul… Un chrétien peu « enraciné » dans la foi a de quoi être troublé par cette multitude d’opinions… Car le chrétien « enraciné en Christ » croit, comme Simon-Pierre et toute l’Eglise à sa suite, que Jésus est « le Christ, le Fils de Dieu » : « enracinés » dans la foi en Jésus, ce fut le thème de ces JMJ, vous le savez.

N’insistons pas… Si je crois que Jésus est Dieu, le Fils Unique, le seul Sauveur, je suis chrétien … si je ne le crois pas, je ne suis pas chrétien… Et si je le crois, ce ne peut être seulement des lèvres, mais surtout par une vie toute conforme à la Bonne Nouvelle de Jésus, dans toutes les circonstances de ma vie : le bonheur comme le malheur, la santé comme la maladie, la richesse comme la pauvreté, la solitude comme la vie en communauté, etc…

Alors, entendrai-je , moi, aujourd’hui, Jésus qui m’interpelle : « Pour toi… Qui suis-je ? »

 

Abbé Gabriel JEUGE, "résident" de "Nazareth"

 

**************************************************************************************************************

 

10:33 Publié dans RELIGION | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique