logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/07/2011

NOCES D'OR SACERDOTALES À ROME



(Le mois dernier, une quinzaine de prêtres du Diocèse de BRAGA -Portugal -  se sont rendu à Rome pour célébrer leurs 50 ans de sacerdoce... tout comme ils l'avaient fait pour leurs noces d'argent, il y a 25 ans : mais alors, ils étaient 30!!! L'un des participants a tenu à raconter ce que fut ce voyage/pèlerinage, dans le journal portugais "Diario do Minho"... Cette narration est si captivante que nos amis français, prêtres ou laïcs, l'apprécieront sûrement.... Pour aujourd'hui, nous nous contenterons de la 1ère partie, étant donné que l'article est assez long)


Noces d'or sacerdotales.png



NOCES D’OR SACERDOTALES AVEC BENOÎT XVI


Le 50ème anniversaire de l’ordination sacerdotale des élèves des Séminaires de Braga, de 1949-1961, qui, selon les cas, aura lieu dans les prochains mois de Juillet et d’Août, ne pouvait passer inaperçu, non seulement à cause de l’impérieuse nécessité de rendre grâces à Dieu pour le don de la vie qu’il nous a accordée, mais aussi et surtout pour la grâce de fidélité au service de l’Eglise – malgré la dureté des temps, conséquence de la clôture du Concile Vatican II , et les difficultés de la vie actuelle - , avec une supplication renouvelée et la promesse de notre persévérance.

En 1961, nous dépassions la trentaine, tous de l’Archidiocèse de Braga, quelques-uns desquels, aujourd’hui incardinés dans le Diocèse de Viana do Castelo, mais demeurant toujours unis par de forts liens d’amitié, renforcés, maintenant, par la célération de ce jubilé sacerdotal.

Tout comme il y a 25 ans, à l’occasion des noces d’argent, nous avons voulu que le Jubilé des Noces d’Or ait son expression la plus haute auprès des tombeaux des Apôtres Pierre et paul et du Pontife Romain, successeur de St Pierre et, comme lui, Vicaire du Christ. Nous nous sommes donc rendus à Rome, du 13 au 16 Juin dernier, intégrés dans un groupe de 37 personnes, dont 15 prêtres, (et parmi eux deux plus jeunes qui tenaient à s’associer à cette célébration jubilaire – l’un d’eux, le P. Manuel MIRANDA, célébrait en même temps ses noces d’argent - , plus quelques laïcs : anciens condisciples et amis.

A la base du choix de cette célébration auprès du St Père et des tombeaux des SS. Pierre et Paul, associée au sens théologique sous-jacent à notre intention collective, se trouvait aussi la dévotion au Pape, que, dans les temps anciens du Séminaire, nos Supérieurs nous avaient inculquée, et qui avait une expression publique, parmi les activités culturelles de chaque année, dans l’Assemblée Académique réalisée en son honneur, présidée par l’Archevêque diocésain, et pour laquelle se rassemblaient tous les séminaristes dans le vaste « salon noble » du Séminaire Conciliaire.

Pour nous, outre les fondements théologiques et ecclésiaux déjà mentionnés, s’ajoutait le fait que l’un de nos condisciples, D.Manuel MONTEIRO DE CASTRO, actuellement Secrétaire de la Sacrée Congrégation des Evêques, résidait à Rome, où il nous accueillit et accompagna, de la meilleure façon ; il présida aussi les actes les plus importants de ce pèlerinage sacerdotal au Siège de Pierre. Pour comprendre la portée profonde de cette démarche de Son Excellence, il faut se rappeler que, il y a 25 ans, alors qu’il était nonce en Amérique Centrale, il daigna se joindre au groupe des pèlerins (70 à cette époque !) qui, de l’aéroport de Pedras Rubras, se dirigea vers la Ville Eternelle. Ainsi que les lecteurs l’auront déjà noté, cette fois, le groupe n’était que la moitié de celui des noces d’argent : conséquence des traces laissées par l’écoulement d’un quart de siècle, durant lequel divers condisciples - prêtres et laïcs – dont nous nous souvenons avec regret, ont été appelés à la Maison du Père, où, certainement, ils intercèdent pour nous et où nous avons l’espoir de les retrouver un jour.En guise de brève introduction, nous avons mentionné ce pèlerinage collctif, dont nous rappellerons quelques détails, mais, cependant, il est nécessaire de déclarer que la véritable et profonde commémoration jubilaire continue à être vécue au plus intime de chacun de nous, sans oublier que la célébration collective, dans ces lieux sanctifiés par la présence et le martyre des Apôtres S.Pierre et S.Paul et la rencontre avec l’actuel Pontife, Benoît XVI, lui confèrent une dimension inoubliable.


Il y a 25 ans, grâce aussi à l’intervention de D.Manuel MONTEIRO de CASTRO, nous avions eu le privilège d’être admis à concélébrer, en portugais, avec Jean-Paul II, dans la Chapelle privée de la résidence pontificale des CASTELGANDOLFO, événement immortalisé par les photos, individuelle et collectives, dans les souvenirs que le Pape daigna offrir à chacun et dans le souvenir inoubliable du chant de l’Ave Maria de Fatima, auquel Sa Sainteté s’associa, et du vibrant hymne pontifical (« Ô Rome Eternelle des Martyrs et des Saints ! ») à l’heure de la séparation.


Outre la valeur symbolique de ces souvenirs, nous l’avons senti alors tout près de nous, quand, dans la Basilique S.Pierre, nous nous sommes agenouillés devant l’autel où il a été déposé après sa béatification, identifié par l’inscription « BEATUS IOANNES PAVLVS PP.II . Pour nous qui avions vécu l’intensité des faits décrits ci-dessus, leur évocation nous aidera à comprendre la dimension spirituelle de ce pèlerinage jubilaire des 50 ans de sacerdoce, qui n’avait comme destination exclusive que la ville de Rome, dont nous avons souligné les moments les plus significatifs, initiés à 17.30h le 13 Juin, fête de St Antoine de Padoue-Lisbonne, lors de la concélébration solennelle (en latin), à l’autel majeur de la Basilique St Pierre, avec des prêtres d’autres nationalités. Le 15 se passa au Vatican, en commençant par la participation à l’audence publique du mercredi, Place St Pierre, durant laquelle le St Père Benoît XVI prit comme thème de sa catéchèse hebdomadaire l’épisode relaté au chapitre 18 du 1er Livre des Rois : sur le Mont Carmel, le feu descend du ciel et consume l’holocauste préparé par Elie, prouvant ainsi la véracité de son Dieu, en contratse avec la fausseté des idoles que les prêtres de Baal avaient invoqué en vain, sans arrêt, toute la journée, sur leurs propres offrandes. Devant une si éclatante preuve du pouvoir de Dieu, invoqué par Elie, le peuple s’exclama : « Le Seigneur est Dieu ! Seul le Seigneur est Dieu ! ». A partir de ce passage, le St Père développa son message doctrinal – comme il sait si bien le faire – et, prenant en compte les réalités présentes, les philosophies et certaines mentalités contemporaines, au moment voulu il affirma l’obligation et la nécessité pour tous de proclamer clairement la vérité de notre foi dans le Dieu unique et véritable, de même que, à l’instar de ce qui est raconté dans l’épisode biblique cité, aujourd’hui aussi, la prière doit conduire à la conversion.

On pourrait recueillir bien d’autres aspects de ce message, dont une synthèse se répétait, comme introduction aux salutations dans les différentes langues, adressées aux nombreux fidèles concentrés sur la place ; une mention fut même faite à la présence des prêtres de Braga, qui célébraient leurs noces d’or sacerdotales .

A la fin de cette longue audience publique, en présence de milliers de pèlerins réunis autour du St Père dans un clair signal de l’unité et de la catholicité de l’Eglise, Benoît XVI vint ) notre rencontre, pour réaliser une véritable photo de famille et recevoir nos salutations filiales, concrétisant ainsi le point culminant de notre pèlerinage et de notre présence à Rome.

(à suivre)


**************************************************************************************************************************

18:02 Publié dans RELIGION | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique