logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/06/2011

LA SAINTE TRINITÉ


LA SAINTE TRINITÉ... VUE PAR UN ARTISTE!

LA SAINTE TRINITÉ

Nous, chrétiens, nous croyons en Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit. C’est un mystère insondable qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Nous connaissons peut-être cette histoire de Saint Augustin marchant au bord de la mer. Il priait et cherchait à comprendre le mystère de la Sainte Trinité. Son attention fut attirée par un enfant qui avait creusé un trou dans le sable. Avec un coquillage, il avait entrepris de verser toute l’eau de la mer dans ce trou. Augustin lui dit que c’est impossible. Alors l’enfant lui répond : « j’aurai versé toute l’eau de la mer avant que tu n’aies compris le mystère de la Sainte Trinité ».
L’important n’est pas de savoir si cette histoire est vraie. Il nous faut surtout retenir le message qu’elle veut nous transmettre. Si nous voulons connaître Dieu, il ne suffit pas d’avoir des renseignements sur lui. Les yeux de notre corps ne suffisent pas pour le reconnaître. Il sera toujours bien au-delà de ce que nous pourrons comprendre à son sujet. Nous n’aurons jamais fini de chercher. Pour le reconnaître, il nous faut le regard de la foi .
L’Église a bien compris cela : en ce jour où elle célèbre la Ste TRINITÉ, au lieu de chercher à nous faire comprendre l’incompréhensible, elle préfère parler du DIEU-TRINITÉ autrement; à travers les lectures qu’elle a retenues pour cette messe, elle ne parle pas tant de la TRINITÉ que de l’AMOUR.
Un commentateur connu a dit textuellement ceci : «Nous célébrons aujourd’hui la fête du Dieu Amour. Cette fête est cause d’une grande joie car elle nous offre une perspective très positive. Dieu n’est pas envisagé comme une monade isolée (disons plutôt : comme un être solitaire), mais comme union de trois Personnes dans l’amour. Chacune de ces personnes est emplie d’amour pour les deux Autres et pour toutes les créatures , en particulier pour les hommes».
Nous pouvons dès lors reprendre chacune des 3 lectures . Avant de les aborder successivement, nous notons qu’aucune ne prononce le mot «TRINITÉ»: ce mot ne se trouve nulle part dans la Bible; il a été créé par les premiers chrétiens comme moyen d’exprimer leur foi.
Le 1ère LECTURE vient de l’Ancien Testament, plus exactement du livre de l’Exode, qui raconte l’Histoire du peuple Hébreu, depuis sa sortie d’Egypte jusqu’à son entrée en terre promise : un long temps de 40 années, remplies de multiples péripéties, au cours desquelles se mêlent les faveurs de Dieu et les péchés du peuple. IciDans le passage qui nous intéresse, Moïse, convoqué par Dieu, monte sur la montagne du SinaÏ,où il fait une expérience mystique extraordinaire : Dieu ne lui apparaît pas (on ne peut pas voir Dieu!), il se dissimule dans une nuée, mais il parle et ce qu’il dit est capital, car il se présente lui-même: «Le Seigneur passa devant Moïse, et proclama : ‘Yahvé, le Seigneur! Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de fidélité’» . Cette parole est un sommet de l’Ancien Testament : Dieu, quand il se révèle, dit en quelques mots brefs ce qu’il est : AMOUR.

De cette 1ère lecture, passons tout de suite à l’évangile, nous dirons ensuite un mot de la deuxième.

L’évangile est un passage de St Jean. Il ne nous rapporte pas de paroles ni d’actes de Jésus, mais c’est une réflexion personnelle de l’auteur, qui nous est bien précieuse : «Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique» . Cette phrase est pour ainsi dire la clef du 4è évangile et même de tous les évangiles, voire même de tout le Nouveau Testament... Nous y apprenons que Dieu est Père, puisqu’il a un Fils et même un Fils Unique. Il n’est pas encore question de 3 Personnes, notons-le; or, ce Dieu-Père est un Dieu qui aime : il aime son Fils, bien entendu, mais aussi  «le monde», dit St Jean... Pas seulement les Juifs ni tel ou tel peuple, mais la totalité du monde: toute l’humanité, sans exception... Et cet amour est sans limite : Dieu a «tant aimé» : l’envoi du Fils en est la Preuve éclatante: «Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi?» dit un chant connu... Surtout que l’Envoyé n’est pas un être quelconque, mais Le Fils Unique, celui qu’il aime de tout son Coeur de Père! La venue de Jésus parmi les hommes est donc LE grand geste de l’amour de Dieu... Il faudrait en prendre conscience!

Ceci dit, revenons à la 2è lecture... Nous avons pris l’habitude, pour ne pas prolonger nos messes, de ne faire que 2 lectures... Aujourd’hui, nous nous devons de faire une exception, car chaque lecture nous dit quelque chose du Dieu-Amour. Or, St Paul, dans la 2è lecture, prononce une phrase si belle , si importante qu’elle est passée presque mot à mot dans nos messes quotidiennes. Au début de la messe, le prêtre peut choisir, vous le savez, entre plusieurs salutations, mais souvent il choisit celle-ci : «La grâce de Jésus Notre Seigneur, l’Amour de Dieu le Père et la Communion de l’Esprit-Saint soient toujours avec vous!» C’est, mot pour mot, ou presque, la conclusion de notre 2è lecture... et c’est aussi la seule fois où les 3 Personnes sont mentionnées ensemble dans les textes du jour. «Grâce», «amour»,«communion» = 3 mots pour dire la même chose : la vie du chrétien, la vôtre, la mienne, doivent être une vie d’amour : amour reçu de Dieu, amour donné à Dieu, amour  aussi de chacun pour ses frères!

Il faudrait méditer longuement tout ce qui vient d’être dit : ce n’est pas possible! Retenons que «Dieu est Amour», qu’il attend que nous l’aimions et que nous nous aimions les uns les autres... Banalités? Peut-être pas tant que cela! Je vous laisse juges!

(J.Compazieu pour le 1er paragraphe - G.Jeuge pour le reste)

********************************************************************************************************************************************

10:22 Publié dans RELIGION | Commentaires (1)

Commentaires

nous avons eu une si belle messe de la Trinité que j'en ai fait une note sur mon blog; vraiment une belle messe vivante et fraternelle , bien loin de ce qu'imaginent ceux qui n'y vont plus et je relis les textes entendus ce matin avec plaisir . Le père Karl Emerick va nous quitter quel dommage il avait un vrai don avec les jeunes mais quelle joie pour ceux qui vont le recevoir .
je prends note de la nuit des églises le 2 juillet , interressant!
amicalement

Écrit par : josette | 19/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique